Actus générales

Le Nouveau Centre 89 s’allie au groupe FILLON .

Le Nouveau Centre 89 s’allie au groupe FILLON .

20 avril, 2017

0 Comments

François FILLON, le seul capable de réformer la France pour le Nouveau Centre 89
 

Le doute n’est plus permis. Selon Jean-Philippe BAILLY, président du Nouveau Centre 89, en divorce des instances nationales de l’UDI qui l’ont suspendues en juin 2016, « le candidat des Républicains à la présidentielle François FILLON représente le seul et unique prétendant à la fonction suprême à pouvoir assurer les réformes nécessaires et salvatrices à la France… ».

S’exprimant dans un établissement culinaire d’Auxerre le 14 avril, face à une vingtaine de militants, le mentor icaunais du parti centre droit d’Hervé MORIN devait rappeler « toute la légitimité de l’ancien premier ministre de Nicolas SARKOZY à pouvoir apporter une dynamique de renouveau dans l’intérêt de notre pays ».

Entouré de Claude VIVIER, vice-présidente de cette formation politique et de Pierre JOSEPH, responsable du Comité départemental Fillon 2017 Société civile, l’élu auxerrois en charge du commerce n’imagine pas d’autres alternatives au soir du premier tour que la qualification et la victoire finale de son poulain à cette élection, essentielle à l’essor économique et social du pays.

Intégrant plus de 120 membres, le Comité Fillon 2017 Société civile affiche son total soutien à cette initiative. Le candidat François Fillon séduit. Mais, au-delà du charisme du personnage, le programme et les équipes qui l’accompagnent ont fait le le reste auprès de ces personnes issues des milieux de la santé, de l’entreprise ou de la fonction publique.

Enthousiaste, Pierre JOSEPH l’anticipait durant son intervention : «  le travail du comité se poursuivra après la nomination de François Fillon à la présidence… ». Faisait-il allusion aux Etats généraux de la santé qui se dérouleront fin 2017 autour de thèmes se référant aux retraites et aux soins ? Créé en 2013, le mouvement ne cesse de croître, se renforçant sur le Sénonais d’où il est originaire mais sur l’ensemble du territoire de l’Yonne.

Taclant à maintes reprises le leader du mouvement En Marche (Emmanuel Macron), Jean-Philippe BAILLY et Claude VIVIER conspuaient « le snobisme et la prétention idéologique » du plus jeune candidat de cette présidentielle ainsi que la texture de son programme économique, qualifié de « dangereux et asservi aux milieux financiers ».

Même si je n’ai pas voté François Fillon au premier tour de la Primaire, renchérit Claude VIVIER, il est devenu à présent mon candidat naturel car je le crois capable d’imposer les réformes indispensables à notre pays ». « Choisir entre la ruine de la France de Marine Le Pen, la relance keynésienne teintée d’utopisme de Benoît Hamon, le semblant de programme socio-libéral de Macron ou celui de la révolution bolivarienne du « Che » (Jean-Luc Mélenchon), je préfère de très loin soutenir le libéralisme réfléchi de François Fillon, insista le président du Nouveau Centre 89.

Quant aux affaires, elles auront prouvé la ténacité du candidat des Républicains à affronter l’adversité (« ils ont voulu le tuer au plan politique…), et à ne pas être piégé par « la dérive idéologique de quelques médias n’ayant cherché qu’à vendre du papier en pareille circonstance… ».

 

Thierry BRET

Presse Evasion (presse.evasion@gmail.com)

Comments are closed.