Gurgy se souvient

Publié par le 11 novembre 2018

Le lundi 11 novembre 1918, dans le wagon-salon de Napoléon III stationné sur un épi d’artillerie dans la clairière de Rethondes près de Compiègne, était signé l’armistice qui mettait fin à quatre ans de guerre qui avaient mis l’Europe à genoux.

Ce dimanche 11 novembre, cent ans après la Grande Guerre de 1914-1918,Gurgy a rendu hommage à des hommes. Des hommes du terroir qui ont souffert, qui sont tombés dans les tranchées pour la France. La cérémonie était présidé par la premiére élue, madame Aurelie Berger en présence du conseil municipal, du représentant des anciens combattants, du corps de sapeurs-pompiers, de la gendarmerie et du CIRFA de l’Yonne.

Sous l’écoute d’un public venu nombreux, les enfants de l’école ont ravivés les mémoires en retraçant par plusieurs lectures l’histoire de cette sale guerre. Les traditionnels discours des élus et représentants des différents institutions ont été suivies par le dépôt de gerbes et la minute de silence avant d’entonner la « Marseillaise ».

A l’occasion de cet événement et pour la première fois au niveau national, des nouvelles recrues de l’Armée de Terre suivies par le centre d’informations et de recrutement de l’Yonne ont été mises à l’honneur comme les jeunes sapeurs pompiers par la citation de leurs patronymes et futures incorporations lors des appels pour remerciements.


Morts pour sauver la vie du pays. Cent ans, c’est loin, mais le présent et le futur sont bâtis sur les fondations du passé qu’il ne faut pas oublier. Jamais. Voilà pourquoi ce centenaire de l’Armistice, les Gurgycois l’ont commémoré avec ferveur, avec recueillement, mais également avec un regard réfléchi sur l’histoire. Ses malheurs. Ses grandeurs.

Le reportage en images :


Reader's opinions

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiéeRequired fields are marked *



Continuer à lire

Current track
Titre
Artist